lundi 28 septembre 2009

• Un hommage à Ramesh Balsekar


Chers Amis,

C'est avec un coeur lourd que je vous écris pour vous dire que notre cher Ramesh nous a quitté ce matin à 9 heures, à son domicile, à Bombay.

Ramesh était véritablement un être extraordinaire. Sa vie réussie de banquier, d'auteur et d'enseignant spirituel a directement enrichi la vie de dizaines de milliers de personnes.

Ma rencontre avec Ramesh a été un moment décisif de ma vie, comme je suis sur que cela le fut pour beaucoup d'entre vous qui lisez ce message. Son esprit généreux, ouvert, sa présence pleine d'amour, et sa Compréhension spirituelle ont fait de lui l'un des véritables grands Sages du 20ieme siècle. Nous sommes véritablement béni de l'avoir connu, ... que ce soit en personne ou à travers son Enseignement.

Ramesh vit toujours. Bien que son corps retournera aux éléments cet après-midi, son esprit continuera de vivre à travers ses livres, et dans le coeur de nous tous qui l'avons connu et aimé.

Il y a vingt-deux ans, Ramesh est entré dans ma vie. Aujourd'hui, son corps quitte la vie. D'avoir pu cheminer auprès de lui toutes ces années durant, et d'avoir pu m'incliner à ses pieds a été pour moi la plus grande des bénédictions dans cette vie. Ce qui me manquera, c'est de ne plus pouvoir m'asseoir avec Ramesh, regarder un match de cricket avec lui, ou partager du chocolat, ou rire ensemble de plaisanteries qu'il lisait dans les journaux. Ce n'est pas la grandeur de l'homme qui me manquera le plus... sa grandeur demeure intacte malgré sa mort... ce sont les petites choses, les choses de la vie.

Beaucoup d'entre vous partageront avec moi la peine de la perte d'un être cher. Si vous prenez un moment pour considérer calmement cette peine, vous pourrez voir en elle le miracle de la Vie elle-même. Si cela se produit, ce sera réellement la Grâce du Gourou.

Avec beaucoup d'amour,

Wayne Liquorman (27/09/2009)

5 commentaires:

Gontran de Valmir a dit…

L'apôtre du tout.
Respect...

gandha-catherine a dit…

Pranam.
Merci pour ce témoignage.

vincent a dit…

qu'il en soit ainsi, mais "le vivant demeure à jamais".
que la joie soit, merci pour cette information

Ursule a dit…

C'est en tombant sur un livre de Balsekar que j'ai découvert l'advaita il y a plusieurs années...le thème récurrent de son enseignement est qu'il n'y a pas et qu'il n'y a jamais eu d'agissant autonome;cette vision a été pour moi révolutionnaire et a provoqué un réel soulagement...je m'en suis écarté ensuite car je n'étais pas d'accord avec son concept de prédestination ,ni avec cette idée que l'illumination est la disparition totale du sens d'un agir personnel,la fameuse "ligne dans le sable" de l'illumination...en fait je suis à la fois agissant et non agissant,à la fois acteur de ma vie et simple marionnette;s'en tenir à simplement l'idée que je ne suis pas l'agissant peut être franchement déprimant,comme peut l'être l'idée que je suis totalement responsable...je suis les deux! Ce concept de polarité est bien expliqué par Tim Freke,l'auteur des "mystères de Jésus"...

Anonyme a dit…

Merci d'avoir cette traduction sur le blog.
Au delà des paroles, textes et concepts la rencontre avec Ramesh, et avec d'autres, a eu, sur certains un impact très fort. Une aperception "dévastatrice" ou plutôt " libératrice" est donnée,offerte.
Merci pour cela. Une profonde résonance et lien (les mots sont faibles pour décrire ce ressenti) avec Ramesh est là.

Bonne journée à toutes et à tous
Jean-Pierre