vendredi 22 octobre 2021

• Padre Pio... ou Lobsang Rampa ?

 Il y a une chose que je sais en toute vérité et certitude, c'est que mon coeur aime infiniment plus que mon intelligence ne peut comprendre.

                                                                             Padre Pio


Et pour ceux qui ont encore un peu de mal à le sentir, il y a la méthode forte digne d'un Lobsang Rampa : après l'ouverture du 3e oeil, celle du coeur !





jeudi 14 octobre 2021

• Tout se dissout dans la vacuité primordiale, "moi" y compris... - Michaël Szyper

Une exploration approfondie du basculement de la conscience que constitue l'éveil au regard de notre vraie nature, de l'âme, du coeur, du mental et du moi


Ce livre présente une description approfondie du basculement de la conscience que constitue l’éveil, en lien avec les principaux éléments de la conscience humaine : notre vraie nature, l’âme, le mental, le cœur et le moi.
La vue d’ensemble proposée permet de résoudre les contradictions apparentes que l’on trouve fréquemment dans les enseignements spirituels concernant notamment le caractère soudain vs graduel de l’éveil, l’utilité des voies directes et progressives, la nécessité des pratiques spirituelles, le libre arbitre, l’existence de l’âme et le rôle du moi.
Nous explorerons pourquoi, bien que l’éveil donne lieu à une libération radicale et permanente vis-à-vis du mental et dissout la séparation intérieure, il reste néanmoins sujet à une intégration continue. Cet ouvrage souligne l’importance de vivre notre vraie nature de manière intégrée, authentique et sensible à partir du cœur. Comme nous le découvrirons, l’éveil n’est pas une fin en soi; il constitue un nouveau départ dans la manifestation du potentiel illimité de la conscience à travers ses formes. Et si le passage de la séparation à la conscience de l’unité ne concernait pas que quelques individus privilégiés et qu’il s’agissait de la prochaine étape évolutive pour l’humanité? Celle qui nous permettra de réaliser que nous sommes toutes et tous des expressions singulières d’une même conscience infinie et de vivre en paix, en harmonie avec la Terre Mère.

© Extraits publiés avec l'aimable accord de l'auteur :

Cet ouvrage propose une description approfondie de l’éveil, que j’espère aussi claire, complète et intégrale que possible. Je me pencherai en particulier sur l’impact du basculement intérieur que constitue l’éveil sur les composantes essentielles de la conscience humaine : notre vraie nature, le mental, le corps physique, le cœur et le moi. J’aborderai également la place qu’occupe l’éveil dans le voyage de l’âme à travers le temps et l’espace ainsi qu’au sein du mouvement cosmique de la conscience se manifestant à travers les formes.
Je souhaite apporter à travers ce livre une compréhension claire de qui nous sommes réellement et de la raison d’être de notre présence ici. En explorant en profondeur le paysage intérieur de l’éveil, je tenterai d’apporter plus de clarté, d’inclusion et d’intégrité dans un domaine souvent empreint de simplifications, d’idéalisations et de croyances. J’espère ainsi pouvoir aider certains d’entre vous à ne pas gaspiller leur temps et leur énergie dans des voies sans issue, et à éviter les nombreux pièges qui jalonnent le chemin.
Enfin, j’espère que cet ouvrage pourra devenir un compagnon de route au cours de ce voyage de retour à la maison, là où il n’y a plus de séparation et où l’amour inconditionnel de la conscience abonde. J’espère également que cet ouvrage pourra vous servir de guide à travers les territoires intérieurs non explorés, qui se situent au-delà des concepts et des limitations du mental conditionné.
Cet ouvrage n’est toutefois pas un essai théorique. Il constitue une invitation à tourner le regard vers l’intérieur, à chercher ce qui est vrai, et à découvrir que notre conscience individuelle n’est pas séparée de la conscience infinie et omniprésente, qui est toujours disponible ici et maintenant, bien plus proche que ce que l’on pense et plus simple que ce que l’on peut imaginer.
Mon intention n’est cependant pas de convaincre quiconque, ni de prouver l’existence de la conscience infinie, de l’âme et de l’amour inconditionnel qui sous-tendent l’univers manifesté, mais plutôt de vous fournir une description la plus complète possible du basculement intérieur tel que j’ai pu l’observer chez moi et chez les personnes que j’ai accompagnées dans leur cheminement à la découverte de leur vraie nature. J’espère répondre aux questions essentielles suivantes :
Qu’est-ce que l’éveil et quelles en sont ses composantes ?
Existe-t-il des conditions préalables à l’éveil ? Est-il possible que l’humain s’éveille tel qu’il est, sans devoir tout d’abord résoudre tous ses problèmes personnels ? Pourquoi l’éveil se produit-il chez des gens qui, de toute évidence, ne l’ont pas cherché ou qui n’ont aucune pratique spirituelle ?
Quelle est la différence entre « éveil soudain » et « éveil graduel », et pour quelles raisons l’éveil semble se produire d’une manière ou d’une autre ?
Comment concilier les enseignements de la non-dualité selon lesquels on ne peut rien faire pour s’éveiller et les voies spirituelles graduelles qui requièrent efforts et pratiques ? Quelles sont les principales caractéristiques des voies directes et comment fonctionnent-elles ? En quoi consistent les pratiques graduelles et sans formes, basées sur l’observation, la présence à soi et l’acceptation, et quel est leur lien avec le basculement de la conscience que constitue l’éveil ?
Quelle est la vraie nature de la conscience ? Si la conscience est déjà et toujours éveillée, comment se fait-il que l’on ne s’en rende pas compte ? Existe-t-il différents niveaux de profondeur dans la réalisation de notre vraie nature ?
Quel est l’impact de l’éveil sur le corps et le mental, le cœur, l’âme, le moi ? Qu’advient-il de ceux-ci après l’éveil ? Les réactions émotionnelles et les schémas mentaux limitatifs se produisent-ils encore après l’éveil ? Et si oui, pour quelles raisons ? Qu’arrive-t-il au mental après l’éveil et que veut dire exactement « se libérer du mental » ? Quelles sont les répercussions de l’éveil sur le cœur et sur notre capacité à aimer ? Pour quelle raison certains êtres éveillés disent- ils qu’« il n’y a plus personne » après l’éveil ? Quel en est l’impact pour l’individualité ? Le moi n’est-il qu’un fatras de conditionnements et de concepts tel que le prétendent certains enseignements non dualistes, ou bien a-t-il une portée plus profonde en rapport avec l’âme ? Et qu’est-ce que l’âme et quel rôle joue-t-elle dans le basculement de la conscience constitutif de l’éveil ?
Comme vous allez le découvrir, ce livre ne s’adresse donc pas seulement aux personnes en recherche, qui aspirent à découvrir la vraie nature du soi, de la vie, de l’amour et de la réalité. Il intéressera aussi, je l’espère, ceux et celles qui vivent déjà à partir de leur vraie nature, mais qui restent néanmoins suffisamment curieux, humbles, ouverts d’esprit et de cœur pour reconnaître qu’un approfondissement et une intégration restent possibles.
J’aborderai en détail les raisons pour lesquelles, même après qu’il ait donné lieu à une libération radicale vis-à-vis du mental, l’éveil reste l’objet d’une intégration continue, intégration dont le principal bienfait consiste à nous permettre d’exprimer la complétude de la conscience à travers notre véhicule humain, plutôt que d’être agis par des comportements issus de l’ancienne perception de la séparation. Nous explorerons aussi pourquoi l’éveil reste incomplet tant qu’il n’inclut pas le cœur, l’âme, le moi et le mouvement cosmique de la conscience manifestant son potentiel infini d’amour et d’intelligence à travers la diversité des formes, autant d’éléments qui sont souvent absents des enseignements contemporains de la non-dualité.
Comme nous le verrons, au-delà de la réalisation profonde que nous sommes la conscience même et non une personne séparée, chacun d’entre nous est également une âme, c’est-à-dire une conscience sans forme et intemporelle, identique en essence à la conscience infinie mais individualisée de celle-ci. L’éveil libère l’âme du cocon de la séparation et du voile de l’identification à la forme. Telle une fleur de conscience, elle peut alors ouvrir ses pétales et irradier son parfum unique, contribuant ainsi au tout. Se tenant debout, libre et légère et se sentant en sécurité au sein de l’arbre de vie infini, elle prend joyeusement part à la manifestation de l’amour de la conscience sur le plan terrestre. En ce sens, cet ouvrage se fait l’écho de la voix originelle de la conscience, qui chuchote à chacune des âmes qu’elles ne sont pas seulement ici pour elles-mêmes, mais qu’elles font partie du mouvement cosmique manifestant son infini potentiel d’amour dans la forme.
Étant donné que les différentes facettes de l’éveil sont interconnectées et que cet ouvrage a été conçu pour que chaque chapitre puisse être lu indépendamment des autres, il m’arrivera de revenir à plusieurs reprises sur certains thèmes. Je m’en excuse par avance auprès de mes lecteurs et lectrices assidus. 

≈≈≈≈≈≈≈

Aussi loin que remonte ma mémoire dans cette incarnation, je me souviens d’avoir été entouré d’un champ de conscience plus vaste. À l’âge de 4 ans, j’ai vécu un éveil abrupt à la source non manifestée de la conscience. Parce que j’étais si jeune, cet éveil a eu un impact profond sur ma psyché qui ne s’est jamais totalement effacé.
Sur l’écran noir et blanc de la télévision, des dépouilles sont jetées dans une fosse. Face à ces images, je prends soudain conscience de la réalité de la mort et de la nature éphémère de la vie humaine. Je réalise que toutes les personnes que j’aime, mais aussi la terre, le soleil et l’univers entier sont voués à disparaître. En un instant, alors que le temps semble s’étirer à l’infini, tout se dissout dans la vacuité primordiale, « moi » y compris. 

                                        Ouvrage disponible sur Amazon
Site Internet de Michaël Szyper :  La simple Présence

mardi 5 octobre 2021

• Nous sommes le Cosmos qui rêve de lui-même...


Scène finale (audio) tirée de la série "Sermon de minuit" :


Nous sommes le Cosmos qui rêve de lui-même

(cliquer sur le lien)


vendredi 1 octobre 2021