mardi 16 octobre 2018

• Conscience prânique et rencontre de la Présence



Voir aussi ce lien sur une autre retraite de 21 jours.
Interview Sud Radio
Interview RFO

vendredi 12 octobre 2018

jeudi 11 octobre 2018

• L'amour c'est "ce" qui regarde - Alain Leprevost

Vous trouverez dans cette vidéo le témoignage d'Alain Leprevost qui, en 2015, a vécu une expérience d'éveil spontané.
Il nous explique ici son vécu, ainsi que le processus d'intégration de l'expérience qui a suivi.

Retrouvez-le sur son site Internet : http://alain-leprevost.fr



mercredi 10 octobre 2018

• Vous êtes ce qui est conscient de ce moi - Charles Coutarel


Faites l'expérience maintenant, n'y pensez pas, ramenez votre attention consciemment et délibérément sur ce "point" ou "espace" de conscience en vous... retournez votre attention vers la conscience elle-même...  ici, maintenant, dans l'expérience directe, trouvez-vous ce "moi" ?... Trouvez-vous ces questions ?...

Nous nourrissons inconsciemment et systématiquement cette idée de nous-même, ce "moi" imaginé et toutes ses identifications et revendications... Il faut bien en faire le constat, en direct, et de là vous commencez à rentrer dans un vivre, dans un "nourrir" conscient. C'est tout. Que nourrissez-vous ?... voyez-le simplement.

Bien sûr ce moi va dire "oui mais"... il discute, c'est sa sauvegarde d'identité, de croyance... Vous êtes ce qui est conscient de ce moi, et de tout le reste, vous êtes avant. Voyez-le... et prenez acte... ou pas... Le "moi" se fait passer pour une victime... c'est juste une fausse identification à laquelle faute de mieux, par défaut, vous vous êtes innocemment identifié. 

lundi 8 octobre 2018

• Il savait que "non-dualité" ne signifie pas "contre la dualité" - Jeff Foster


J’aime Nisargadatta Maharaj. C’était un père de famille remarquablement simple, modeste et sans prétention. Il ne prétendait pas avoir échappé à son humanité, l’avoir gommée ou "transcendée" (quel mot !). 
Il avait une dépendance à la cigarette et est mort d’un cancer de la gorge. Dans son humanité, il n’a jamais prétendu être "parfait" – et en cela réside sa perfection. 
De son vivant, il a souvent admis qu’il était toujours confronté à des remises en question, même si sa capacité de les traiter était infinie. 
Il comprenait profondément le paradoxe d’être à la fois absolument humain et absolue conscience, à la fois une unique vague dans l’Océan et l’Océan entier lui-même. Il n’utilisait pas sa (notre) divinité comme un prétexte pour nier, cacher, effacer ou se moquer de son (notre) humanité.
Il savait que "non-dualité" ne signifie pas "contre la dualité".

Quelqu’un :
"N’avez-vous aucun problème ?"

Nisargadatta Maharaj :
"J’AI des problèmes. 
Je vous l’ai déjà dit. Etre, exister, avec un nom et une forme est douloureux !
Pourtant, j’aime ça. 
Dans l’existence, tout est contenu. Ma nature même est d’aimer. 
Même ce qui est douloureux est aimable.”
.......
"Oui, à l’occasion, une vieille réaction – émotionnelle ou mentale – vient à l’esprit, mais elle est tout de suite remarquée et écartée…"

Jeff Foster