jeudi 5 juin 2008

• Le Soi est, par nature, déjà atteint

Le Soi est, par nature, déjà atteint

Haritayana

Tes efforts pour refouler le monde extérieurs sont en eux-mêmes excellents. Tous ceux qui connaissent le Soi t'approuveront. Sans ce genre d'effort personne n'a jamais pu atteindre le Soi. Mais ces efforts ne son pas la cause (karana) de l'atteinte du Soi car celui-ci est, par nature, déjà atteint. S'il n'était pas quelque chose 'qu'il n'est pas besoin d'atteindre' comment serait-il 'soi-même' ? Il est absolument 'hors d'atteinte'. Aussi bien, le contrôle de l'esprit n'est-il pas en lui-même le 'moyen' de l'atteindre ? Laisse moi te justifier cela par un exemple. Un objet quelconque n'est pas visible à cause de l'obscurité. Mais voici qu'on apporte une lampe, et c'est comme si l'on mettait la main (pour la première fois) sur cet objet...

Il ne convient pas d'aller au loin pour le trouver : c'est en demeurant sur place qu'on l'a constamment à sa disposition. Il ne faut pas raisonner pour le connaître : c'est lorsqu'on ne raisonne pas qu'il se manifeste. Qui donc réussira à rejoindre l'ombre de sa propre tête en courant après elle ? De même qu'un petit enfant peut voir mille choses reflétées dans un miroir immaculé sans soupçonner la présence même du miroir, de même les gens perçoivent le reflet des mondes dans le grand miroir de leur propre Soi et ne discernent pas le Soi lui-même, faute d'être instruit à son sujet. Ainsi l'homme qui n'est pas informé de l'existence de l'espace perçoit bien le monde visible mais non l'espace, son substratum. Prends bien soin de noter, cher époux, que l'univers est fait de la connaissance et du connaissable. Or la connaissance est auto-établie, puisque sans elle, rien n'existerait. Elle s'impose d'elle-même, sans le secours des moyens de connaissance droite (pramanas), car ces derniers ne sont eux-mêmes connus qu'à travers elle. Originellement établie, son existence n'a pas à être démontrée : c'est elle, au contraire, qui est l'âme de toute démonstration.
Tripurarhasya, Éditions Fayard (traduction de Michel Hulin)
Vu sur le site de Serge Car

≈≈≈≈≈≈≈

Ranjit Maharaj

L'éveil n'est rien d'autre qu'une profonde et totale compréhension. La réalité n'a pas à être atteinte, elle est déjà là. Rien n'est nécessaire au-delà de cette compréhension totale.

Les méthodes engendrent d'innombrables frustrations et ne donnent aucune satisfaction réelle. La réalité est sans méthode. L'illusion dispose de nombreuses méthodes, de nombreux problèmes, et de nombreux concepts. Pour vaincre l'illusion, ou les concepts, il faut se demander d'où proviennent toutes ces pensées. Penser concerne toujours des objets. Pour connaître la réalité dépourvue de pensée, il n'est nul besoin de penser.


Les gens ne comprennent pas que l'illusion n'est rien. Comment peut-elle vous empêcher ? Comment 'rien' peut-il vous empêcher ?

2 commentaires:

KT The Fool a dit…

"Vous n'etes pas conscient de cette evidence que vous etes different de ce corps. C'est pourtant par une pratique diligente que vous vous affranchirez du corps. Si vous etes totalement concentre sur le seul but d'atteindre le Soi vous l'accomplirez rapidement. [...] Mais vous ne pourrez pas vous defaire de votre nature sans un effort conscient. [...] Il est bien clair que c'est seulement par la pratique que l'on peut atteindre son but !"
Siddharameshwar Maharaj, maitre de Ranjit Maharaj
Amrut Laya - Compte-rendu No 77

Anonyme a dit…

Merci pour la citation, KT the Fool. La pratique spirituelle est fondamentale pour qui veut réellement s'établir définitivement dans la pleine conscience du Soi. On ne doit pas confondre le "rien faire" et le "non-faire". Le "non-faire" est une expression très trompeuse qui signifie en vérité que la pratique spirituelle n'appartient pas au régistre des activités de l'ego.