mardi 16 décembre 2008

• Il n'y a rien sur quoi l'Etre puisse s'appuyer - Niina

Niina

Je ne suis pas celui qui sent, entend, voit, goutte, parle, pourtant je sais que je suis.

Au Gabon comme, dans un grand nombre de société, il existe des rites de passages de l'adolescence à l'adulte, c'est lors de mon initiation au bwiti par l'iboga, que j'ai fait pour la première fois l'expérience de l'absolu.

Celle-ci est fonction de votre maturité et non d' un effort, cependant, à l'issu de ce voyage tous les anciens me dirent que je ne pourrais pas revivre cette expérience au quotidien, sauf après ma mort. Curieux je demandais pourquoi pas maintenant ? Parce que c'est ainsi, voici la réponse que j'obtins.

Insatisfait, j'ai commencé à chercher un moyen pour vivre cette expérience quotidiennement, voici le début de ma quête. Mon acharnement fût tel que ma conscience s'éveilla au bout de deux ans et demi, avec le temps, je comprends que ce qui est arrivé devait arrivé, tout simplement.

Que s'est-il véritablement produit ? Un « non-événement », car en réalité on ne fait pas de découverte, simplement une meilleure compréhension de sa nature véritable, comprendre qu'il n'y a rien sur quoi l'Etre puisse s'appuyer, que l'intérieur et l'extérieur de ce corps n'ont pas de contenu : « il n'y a rien ».

Depuis cela, ma vie continue son cours, je suis éducateur sportif dans un club à Toulouse, conscient que je suis.

Au final, rien n'est vrai ou faux, comprendre simplement que le relatif et l'absolu alternent inlassablement, cet état de conscience ne peut-être vu. De la même manière que, nul ne peut voir le vent, mais ses manifestations qui ne sont pas le vent, il en est de même pour l'éveil.





Découvrez le site de Niina (ainsi que d'autres vidéos).

7 commentaires:

vincent a dit…

lui je ne le connaissais pas!
magnifique universalité du Soi qui se trouve dans toutes traditions......merci Patrice pour cette découverte et ces vidéos qui enfoncent le clou de "l'évidence"

Cathy Kalunga a dit…

Je connais ce site depuis hier, grâce à une amie et c'est fort interessant ce témoignage de Niina ainsi que les autres messages de ce blog, l'Afrique spirituellement a beaucoup à partager avec le monde occidental, et nous apporter sa sagesse ancestrale et à transmettre ses expériences au-delà du visible. Je suis physiquement une européenne blanche et pourtant mon nom d'artiste est africain, la Vie l'a décidé ainsi. Je le raconte sur mon blog dans le message "Pourquoi Kalunga" que je vous invite à lire comme expérience spirituelle. ça rejoint effectivement l'Universalité de l'être, de Dieu qui n'a pas de couleurs et qui pourtant peut prendre toutes les couleurs. Comme Kalunga qui n'a ni commencement ni fin en langue Bantu ! et révèle un sacré mystère ...

Anonyme a dit…

En l'occurence, les "références spirituelles" de Niina ne sont pas africaines. Il a lu Nisargatta et d'autres enseignements d'affiliation plutôt indienne. Comme il le dit lui-même, les shamans de son village n'ont pas su l'aider dans sa quête, sa première expérience d'éveil lors de son initiation semblent plutôt fortuite.

Cathy Kalunga a dit…

Oui j'ai bien entendu aussi ! Il fait un lien néanmoins avec NIINA au cours de la dernière vidéo sur son site, qui est une référence africaine sur la Conscience universelle, dit'il. Ce maitre africain en lui disant qu'il ne pourrait connaitre de nouveau l'Absolu qu'après sa mort, l'a incité à chercher plus loin dans les autres cultures et une bonne chose est de refaire le lien avec la culture africaine de son pays.

Acouphene a dit…

intéressant... l'afrique est terre d'origine.

Anonyme a dit…

Encore une fois je trouve ceci intéressant, juste, mais cela ne produit pas une révolution intérieur.
Attendre le déclic est pe l'empêchement.

Certains parlent de gradualité dans l'éveil, je sais pas.

Quoi qu'il en soit ce qui ressort de cette vidéo c'est humilité.

SAMAKOTA a dit…

Niina, c'est grâce à Dr Louis Paul Eliwantchango que je te connais comme éveillé. Et j'en suis ravi qu'en fonction de notre dégrè de maturité le BWITI par l'entremise de l'Iboga peut nous révelé l'Absolu! Je suis Médecin, Gabonais, à la recherche de qui je suis réellement. Merci