mercredi 28 janvier 2009

• La Reconnaissance - Unmani Liza Hyde

Unmani Liza Hyde

Cela ne peut être compris. Cela ne peut qu'être reconnu. Jusqu'à la reconnaissance, il peut y avoir un effort pour comprendre, pour saisir les mots, qui désignent ce qui est au-delà des mots. La reconnaissance ne peut pas être forcée, et aucune circonstance particulière n'est nécessaire. Mais on peut être fatigué d'essayer de comprendre ce qui ne peut jamais l'être. Épuiser l'effort de comprendre peut prendre des années. Parfois, entendre cela une seule fois suffit, ou parfois il y a une reconnaissance spontanée sans aucune relation apparente avec un événement de l'histoire.

Dans la reconnaissance, il n'y a jamais aucun lien avec quoi que ce soit, qui ait pu se passer auparavant. Dans la reconnaissance, il n'y a ni histoire du passé, ni histoire du futur. Il n'y a pas de temps. Toute histoire apparente est simplement reconnue comme une histoire. Rien ne provoque la reconnaissance. La reconnaissance est la fin de la croyance en l'histoire. La reconnaissance est un saut au-delà des concepts, au-delà des croyances, au-delà de tout ce qui a toujours été supposé. C'est un saut dans l'inconnu. C'est un saut dans ce qui a toujours été connu, mais simplement négligé. Je peux reconnaître ce qui est indiqué par ces mots, parce que je suis cela. C'est ce que je suis, au-delà de toute histoire de «moi». C'est ainsi que je sais, que ce qui est montré, et que ce qui montre, est ce que je suis.

Extraits de Je suis la Vie même - Unmani Liza Hyde
Éditions Charles Antoni l'Originel

5 commentaires:

vincent a dit…

Que restera t-il de nous dans cinquante ans……cent ans ?
Où sera notre histoire, nos amis, notre famille, nos enfants…..parents…..tout cet univers, ce soit disant « sens de l’existence » ?
Qu’en est-il déjà de notre histoire, ici ? Où est le temps jadis ? Des images dans la mémoire, qui s’effacent si nous ne les habitons pas ! Où est le temps futur ? Des projections mortes du passé sur la toile de fond de ce rien qui est tout ! Que peut-il y avoir d’autre que ce regard, cette présence, cet œil qui a vu, voit, verra ? Rien d’autre, un grand Rien d’où tout émerge gratuitement sans aucune explication autre que d’apparaître et disparaître. Aucun message, aucun but, aucun sens autre que ce Rien d’où tout émerge et qui pourtant est « tout » !
Et nous sommes en permanence Cela, nous en avons la ferme conviction sans aucune preuve car nous sommes la preuve de tout, à jamais impossible de se prouver elle-même !
Tout ce que nous pouvons savoir, connaître, sentir, appréhender……………ne sert à rien, c’est gratuit, car cela arrive toujours après et « nous sommes » avant toute chose.
Concernant ce que « nous sommes » rien de tout ce que nous avons appris, entendu, vu ne nous sera d’aucun secours car ce « n’est rien », seulement des informations qui cherchent à définir l’indéfinissable, qui cherchent à nommer ce qui ne peut être nommé ! Car la lumière qui éclaire tout ceci c’est nous ! Cette lumière ne peut que se connaître, car il n’y a là personne pour la connaître, à partir de là que pouvons nous faire pour être cette lumière ? Rien…………..quel soulagement tout de même !
Eternel répétition où les mots ne font qu’épuiser « notre effort »qui repose sur une croyance absurde de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas ! C’est vrai qu’il n’y a rien à en dire……. Sur ce je suis d’accord avec Nobody…..sauf que comme il dit « "écrire quelques commentaires de temps à autre, juste pour dénoncer tout ce cirque..." » je ne le ferai pas , je préfère ne plus poster en remerciant Patrice de ce moment passé en ta compagnie et celle des autres…..car en fin de compte, les mots entretiennent les mots bien qu’ils soient (en apparences nécessaires)..ils sont aussi des concepts de connaissance dont il faut aussi se débarrasser……qui entretiennent la cage dorée, ou les chaînes d’or qui restent une cage et des chaînes. Bonne continuation à tous et merci de cet échange « sur ce rien » enfant d’une femme stérile !

Nobody a dit…

J'ai participé à un WE avec Unmani à Paris en 2007...les gens présents étaient déroutés par la radicalité du message;Unmani semble tombée dans le "business advaita" elle aussi(livres,séminaires,disques, cdv),ce qui n'empêche qu'elle fait partie des rares actuellement qui délivrent un message clair...mais comme elle dit cette reconnaissance est au delà des mots,c'est pour cela que la non dualité ne pourra jamais être saisie par des concepts aussi clair soient ils...

Nobody a dit…

Je ne crois pas à une reconnaissance simplement mentale rendue possible par l'investigation, comme le suggèrent les disciples de Bob Adamson...qu'il suffit d'une clarté pour que les nuages se dissipent;le résultat n'est qu'une personne ayant,possédant la clarté,une personne plus à l'aise dans sa prison certes,mais une personne quand même...ce dont il est question est plus de l'ordre d'un "changement énergétique",le sens énergétique d'être une personne...le problème avec la compréhension est qu'elle va et vient,ce dont il s'agit est au delà de la compréhension...

Nobody a dit…

Pour les anglophones,voir la page d'accueil de Tony Parsons "nothing for sale",où il montre que le moi n'est pas juste une pensée ou un ensemble de pensées,comme le suggèrent beaucoup d'enseignants non duels actuels,mais bien un sens énergétique profond,qui est même dévoilé par les dernières recherches neurologiques!

Phil a dit…

A toi aussi Vincent.

a+