lundi 23 février 2015

• Là, j'ai disparu - Bertrand


Il y a quelques années, j’écrivais le dernier message de 2008 sur ce site. Ce que je pensais très sincèrement être un beau témoignage d’éveil.
Quelques mois après ce témoignage, une série d’événements troublants m'ont trouvés aux cotés de Mooji lors d’une retraite au Portugal. 
Un des participant s’est assis aux pieds de Mooji, il a décrit la même expérience que moi et a demandé si c’était ça l’éveil ?
Mooji a sourit, il a répondu « …this is nothing… ».
Alors j’ai bien failli me lever pour protester, comment pouvait-il prétendre que la plus merveilleuse des expériences n’était RIEN.
Mooji a poursuivi,  « …Vous souvenez-vous du début de cette expérience ?... »
Bien sur, comment l’oublier.
« … Vous souvenez-vous de la fin…? »
Bien entendu.
«… Qu’est-ce donc qui a pu observer cette expérience du début à la fin ? Qu’est-ce donc qui était là avant et est encore là maintenant…? »
Là, j'ai disparu. Quelque chose de plus grand que la plus grande expérience, de plus grand que n’importe quelle expérience. Quelque chose d’intemporel, de toujours présent, quelque chose qui n’a pas de nom, pas de qualité, quelque chose de vide mais de complet. J'étais cela, mais cela n'était pas "moi".
Cela fait maintenant 6 années que la vie me vit, que les choses se font, sans qu’il n’y ait plus quelqu’un pour les revendiquer. La vie s’occupe de tout, elle est simplement merveilleuse.
Gratitude infinie à Mooji.
Que la vie vous vive pour l’éternité.

Om Shanti.