jeudi 19 mars 2009

• Un éclair de pénétration - Ying-an

Abandonne l’idée de toi et des autres,
Du gain et de la perte,
Du bien et du mal,
Du Bouddha et du bouddhisme
Ainsi que les mysteères et les merveilles.
Dès que tu lâches la fixité,
Ton corps et ton esprit
Deviennent spontaneés et légers,
Absolument limpides intérieurement et extérieurement.
Alors ton cœur est pur à tout moment
Et tu touches à la liberté !
Tu marches dans l’infini
Sans ancrage et sans prise,
Dans un éclair de pénétration.

Ying-an

Extrait de Chan et Zen, de Daniel Odier
Éditions du Relié

Aucun commentaire: