mercredi 3 février 2010

• Rencontre avec Jeff Foster


Samedi 30 janvier 2010





Dimanche 31 janvier 2010





Source des enregistrements : l'eveil.org
 

14 commentaires:

Jérôme a dit…

Rafraîchissant ce Jeff,inattendu dans ses réponses,sans dogmes,sans la posture "je suis éveillé vous ne l'êtes pas"...un bon bol d'air d'oxygène non duel!:-)

Christelle a dit…

C'était une très belle rencontre.
Jeff est un virtuose dans l'art d'exprimer l'inexprimable.
Simplicité, générosité, maturité du regard et de l'expression, il rayonne la joie et le bonheur d'être.

Anonyme a dit…

j'ai rencontré jeff a montpellier le we dernier. J'ai trouvé ca sans grand interet, l'habituelle rangaine sur "il n'y a personne"...
et puis pas grand chose d'autre, un garcon sympa, surement sincere, mais un discour .... et juste un discour, il manquait le parfum . Le public semblait hésiter parfois entre perplexité et béate adoration
Paul

vincent a dit…

tout est affaire de regard, de ressenti...chacun ne voit que son miroir!
on s'accueille là où on est, ou bien on interprète ce qui est selon ce qu'on est "venu chercher"!
Mais au bout du compte c'est l'echec ou le contentement mais pour qui?
ne sommes nous pas là quoi qui s'y passe "ce regard qui s'accueille" avec échec ou contentement, quelle importance en fait , le contenu car tout nous ramène à nous!

Nicole a dit…

Le Maître est celui qui "vous attire de l'intérieur pour vous mener au centre de vous-même." Ramana Maharshi.

Anonyme a dit…

je trouve étonnant ces discours autours d'un pseudo advaita,qui semblent considérer que tout est pareil, que tout est bien, et qui s'abritent derriere la constante rangaine "il n'y a personne", Tout cela semble intellectualisme pur , raison pour laquelle sans doute bien peu de gens sont interessés. La encore il manque le parfum de l'experience réelle(mais pour qui?)

Anonyme a dit…

"...tout est bien..."
"...intellectualisme pur....."

Je crois au contraire que Jeff nous invite à faire l'expérience de ce qui se passe tout de suite, maintenant, que ce soit agréable ou pas, juste expérimenter ce qui arrive à nos sens et de ne pas donner trop d'importance à nos pensées.
Mais comment formuler une telle chose avec des mots ?

Jérôme a dit…

Pour répondre à Anonyme,
je pense que ce qui manque au courant néo advaita (s'il on peut employer ce terme),ce sont de réels pointeurs qui permettent de voir expérimentalement notre vraie nature,sans quoi la non dualité peut devenir effectivement un discours intellectuel et abscons;quelques fois,simplement utiliser le renversement de l'attention en pointant vers soi,comme le préconise Douglas Harding suffit à avoir une étonnante révélation...je conseille le dernier séminaire avec Rupert Spira sur le site l'éveil.org,où lui va directement au coeur de l'expérience...

KT The Fool a dit…

Le Reel, le Soi, la nature de Bouddha, l'etat naturel, l'esprit ordinaire ou quelque soit le nom que l'on veuille lui donner, est au-dela des trois temps. Retourner a "maintenant" est juste une "pedagogie" de l'eveil.

Au passage, Douglas Harding n'aurait-il pas emprunte le doigt qui pointe vers soi a Ma Anadamayi, un jour ou faisant ce geste elle dit : "Oh ! C'est l'ATMAN qui est en tout. Oui, vraiment, le seul PARABRAHMA PARAMATMAN."

Sarva Mangalam!

Nicole a dit…

"Le Maître éclaire le chemin du pélerinage vers la Vérité.
Il parle en s'appuyant sur l'expérience vécue, d'où la certitude, l'attrait et la puissance de ses paroles qui peuvent susciter le désir d'arrêter cette folle poursuite du monde."
Chandra Swamî.

Nicole a dit…

Encore quelques mots proposés de Chandra Swamî : "Je ne suis pas un enseignant. Je n'ai pas de mission. Mon propre travail est terminé et il se peut que mon corps s'écroule à tout moment. Si quelqu'un me demande conseil, j'essaie de répondre selon mon expérience et ma connaissance. En fait, ce qui devrait être dit ne peut être dit. Les mots ne sauraient transmettre l'expérience."

Bernard Klein a dit…

Bonjour,

Je m'étonne toujours des jugements portés sur les enseignants spirituels. L'un serait éveillé, l'autre non.

Hakuin a vécu son premier éveil en entendant sonner une cloche. Croyez-vous qu'il en aurait été ainsi s'il s'était demandé si la cloche était fêlée ou non ? La cloche était le Guru ! Et le Guru a conduit à l'éveil.

Il y a plus de "bénéfice" spirituel à retirer de la vision du Guru en toute chose et en tout être, que de la distinction entre "éveillés" et "non éveillés". Il faudrait d'ailleurs être "éveillé" soi-même pour pouvoir se livrer à une telle distinction. Or, justement, l'éveillé Ramana Maharshi, par exemple, disait qu'il ne voyait que des Bhagavan autour de lui.

Alors peut-être serait-il plus judicieux de réserver ses jugements de valeur à tous les domaines de l'existence où le propos n'est pas de pénétrer la réalité du Guru ?

Et puisque le Guru est en tout, pourquoi ne pas en finir purement et simplement avec les jugements de valeur ?

Patrice a dit…

Tout ce que ces "témoins" partagent ne sont que des formulations, des doigts pointés vers la "lune de la vérité". Il faut voir l'écho que cela a pour nous, au moment même où c'est entendu. Sinon, simplement, le laisser être.

Le problème, c'est qu'on peut toujours pinailler, argumenter à l'infini, justifier et débattre... Mais à quoi bon et, en fin de compte, pourquoi (pour "quoi", pour "qui") ?

Ces textes et témoignages sont, en définitive, une invitation, un miroir dans lequel peut se refléter notre visage originelle.

Merci à vous Bernard, pour votre visite.

Merci à toutes et tous pour vos vivantes interventions.

KT The Fool a dit…

"Et puisque le Guru est en tout, pourquoi ne pas en finir purement et simplement avec les jugements de valeur ?"

Ainsi qu'avec les attentes...

Om Shanti