mercredi 2 décembre 2009

• La métaphore de l'éveil - Stephen Jourdain


Suivi de :
Paré de la rosée du commencement

3 commentaires:

vincent a dit…

Quel fraîcheur! quelle simplicitè..c'est un moment où le rire est libérateur de toute cette histoire, en un clin d'œil (un vrai)!
Merci Patrice de nous servir ce bon plat

brigitte maillard a dit…

oui cette fraîcheur est génial et cette transmission
est limpide! rien ne pèse ,pas de discours, juste du vivant, de l'expérience ! je ne connaissais pas encore
merci Patrice

gandha-catherine a dit…

oui , je rejoins les deux commentaires :
c'est sa fraîcheur qui déclenche le sourire immédiat et qui permet de s'ouvrir à une expérience nouvelle ... à chaque fois !
merci Patrice .