vendredi 23 octobre 2009

• Totalement ouverte, libre et sans limites



 Profonde, tranquille, libre de complexité,
Clarté lumineuse non composée,
Au-delà de l'esprit et des idées conceptuelles,
Telle est la profondeur de l'esprit des bouddhas.
Ici, pas la moindre chose à éliminer,
Ni rien à ajouter ;
Seulement l'immaculé
Se contemplant naturellement.

Nyoshul Khen Rinpoché


Vous pourriez alors vous demander " Mais à quoi donc ressemble cette nature de l'esprit ? " Imaginez un ciel, vide, spacieux, et pur depuis l'origine : telle est son essence. Imaginez un soleil, lumineux, sans voile et spontanément présent : telle est sa nature. Imaginez que ce soleil brille impartialement sur tout être et toute chose, rayonnant dans toutes les directions : telle est son énergie, manifestation de la compassion. Rien ne peut l'entraver, et elle pénètre toute chose.

Totalement ouverte, libre et sans limites, elle est fondamentalement si simple que rien ne peut la compliquer, si naturelle qu'elle ne peut être corrompue ni souillée, si pure qu'elle est au-delà du concept même de pureté et d'impureté. Comparer cette nature de l'esprit au ciel n'est, bien entendu, qu'une métaphore pour nous aider à imaginer son caractère illimité et universel ; la nature de bouddha possède en effet une qualité que n'a pas le ciel, celle de la clarté radieuse de la conscience pure. Comme il a été dit elle est simplement notre conscience claire, parfaite, de l'instant présent, cognitive et vide, nue et éveillée.

Le Dzogchen est l'état primordial, l'état d'éveil total qui constitue l'essence du cour de tous les bouddhas et de toutes les voies spirituelles ainsi que l'apogée de l'évolution spirituelle de tout individu. Il est le dernier et ultime enseignement de tous les bouddhas, leur essence, et mène à des expériences précises de l'état d'éveil.

Le Dzogchen est décrit en termes de « Base, Chemin, et Fruit ». La Base du Dzogchen est notre nature originelle, déjà parfaite, toujours présente, qui n'est jamais sujette à l'illusion.

Toutefois, les bouddhas ont pris un chemin et nous en avons suivi un autre. Les bouddhas reconnaissent leur nature originelle et atteignent l'éveil ; nous ne reconnaissons pas cette nature et nous nous égarons ainsi dans la confusion. Dans les enseignements, cet état de fait est appelé « Une base, deux chemins ».

Notre condition relative est telle que notre nature intrinsèque est voilée et pour nous libérer de l'illusion, nous devons pratiquer la Vue, la Méditation et l'Action c'est le Chemin du Dzogchen. Finalement, réaliser notre nature originelle, c'est atteindre la libération totale et l'éveil. Cela, c'est le Fruit du Dzogchen, dont la réalisation est vraiment possible en l'espace d'une vie pour le pratiquant qui s'y consacre de tout son cour et de tout son esprit.
 Sogyal Rinpoché

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Ah,voilà qui change de la gueule sinistre de UG Krishnamurti!:-)

Tara a dit…

Salut à vous, Je suis tout nouveau sur ce blog, mais je vous lis depuis longtemps.
J'ai envie de faire un commentaire, mais je ne sais pas quoi dire car qu'il y a des textes comme celui là qui vous touchent. C'est comme un caillou jeté dans l'eau. Vous ne pouvez pas résister. Un peu comme si cela ne passait pas par le cerveau. Une sorte de compréhension immédiate. Mais vous ne savez pas pourquoi.
Bonne continuation.
ps: désolé pour mon orthographe, j'ai honte mais je me soigne.

Brigitte a dit…

Quelle visage!

Patrice a dit…

"La nature de toute chose est illusoire et éphémère;
Les êtres à la perception dualiste prennent la souffrance pour le bonheur,
Semblables à un homme léchant du miel sur le fil d'un rasoir.
O combien pitoyables ceux qui s'accrochent si fort à la réalité concrète :
Amis de mon coeur, tournez plutôt votre attention vers l'intérieur."

Nyoshul Khempo était l'un des derniers maîtres du Dzogchen les plus réalisés de notre époque. Il possédait une présence et un rayonnement réellement palpable et ressentis par tous ceux qui l'approchaient.

Brigitte a dit…

Oui quel rayonnement..merci Patrice
belle soirée
à
tous

Meditation a dit…

C'est un témoignage très motivant en tout cas... ca donne envie de continuer ses efforts..