jeudi 24 septembre 2009

• L'irruption de la conscience pure - Stephen Jourdain


Je suis le secret enfoui dans l'odeur d'herbe fraîchement coupée

Entretien inédit avec Stephen Jourdain

tilidom.com

(Un grand merci à Denis pour ce partage)


8 commentaires:

Léon a dit…

Toujours aussi confus le père Jourdain!et en même temps toujours la même verve des mots...il est le meilleur exemple de ce qu'est parler pour ne rien dire,et diable,il le fait fichtrement bien!:-)

vincent a dit…

merci Patrice
Jourdain l'homme qui défait en permanence avec les mots ce qu'il vient de dire juste avant....
et pourtant il reste l'informulé... qu'il formule si bien!

Patrice a dit…

Un grand merci à Denis (de Toulouse) surtout, qui a eu la gentillesse de m'envoyer les fichiers audios de leur entretien.

Désolé pour les quelques messages que je n'ai pas posté... Je tiens à ne pas maintenir, comme ce fut parfois le cas lors de certains échanges, une forme de polémique inutile et sans fin, où les interventions restent à un niveau conceptuel et mental.

Comme le suggère si bien Denis Marie dans son site :

"Ce blog n’est pas un lieu de polémiques et de débats pour savoir qui à raison et qui à tort. Il n’y a pas grand-chose de spirituel dans une attitude qui ne diffère pas de celle du “monde extérieur” et de l’illusion."

"Il est toujours possible d’échanger des vues et d’émettre des commentaires si cela s’avère opportun. Afin d’éviter les dérives, prenons le temps d’adopter une « écoute », de nous demander si notre propos vient de “soi” et du “cœur”, ou si c’est le mental qui veut argumenter."

Merci à vous tous de votre compréhension.

Anonyme a dit…

J'ai rarement entendu quelqu'un parler de ce "phénomène" qu'est l'éveil avec autant de clarté. Dire que Mr Jourdain est confus est faux. La confusion est chez Léon et Léon devrait garder sa confusion pour lui. Mr Jourdain lui est très très précis et clair .

vincent a dit…

Donc merci à Denis pour sa gentillesse!
Et merci à toi Patrice de faire que ce blog demeure un lieu de partage et d'échange, un salon où des amis ont plaisir à se retrouver.
et non pas une tribune politique où la polémique tue l'esprit d'accueil et d'ouverture et ainsi va à l'inverse de ce regard du coeur, au delà des mots....le doigt n'est pas la lune...ici on regarde la lune...pas le doigt!
que ce blog continue de nous faire partager, la lune, la lune Une à travers la diversité des mots!
Merci Patrice d'en être le gardien, car c'est ton salon!

J.marc a dit…

Quelle légèreté chez ce cher Jourdain, marcher sur du sable mouillé, c'est l'image qu'il me vient à chaque fois que je l'écoute, le pas d'avant bien que déjà effacé, est confirmé par la pas présent et n'attend rien du pas suivant.

Je retiens l'idée de transgression et en profite pour l'appliquer également au sujet précédent sur la peur.

Dans la question posée à F.lucille, il s'agissait de la peur panique, viscérale qui surgit comme un typhon, et qui est vécue comme un anéantissement de la l'individu.
Pour l'avoir rencontrée plusieurs fois, je crois que cette notion de transgression est celle qui convient le mieux. S'autoriser le droit de la regarder en face, de se reconnaître l'absolue "capacité" de la désamorcer par le simple fait d'un regard totalement ouvert sur le monstre (qui, au moment où cela se fait en est véritablement un.)
C'est un acte, c'est réaffirmer son ultime présence sans s'appuyer sur rien d'autre que cette présence déjà là, c'est direct et sans filet et c'est magnifique...C'est bien une forme de mort et c'est donc cela aussi qu'il s'agit de trangresser.
Bien à vous.

Anonyme a dit…

Renard il dit oui vraiment ça c'est un extrait de qualité et oui il dit merci a Patrice.

Hekhalot Rhua a dit…

On a beau dire que "c" 'est indicible, mais que d'efforts pour tenter de communiquer "cela" et combien de poètes, philosophes, mystiques "cela" a inspirés...

On pourrait penser que tous nos efforts pour mettre en mot "cela" ne sont que babillages enfantins, et pourtant, "cela" se communique. À nous d'apprendre comment et à nous de le recevoir.