vendredi 12 décembre 2008

• La vérité ne connaît pas de limites - Krishnamurti

Jiddu Krishnamurti

La vérité est un pays sans chemins. Il n’existe pas de sentier qui y conduise, ni de religion ni de secte. Tel est mon point de vue que je défends absolument et inconditionnellement. La vérité ne connaît pas de limites, elle ne peut être conditionnée, elle ne peut être atteinte par des voies prédéfinies et ne peut donc pas non plus être organisée. C’est pourquoi il ne faudrait pas fonder des organisations qui conduisent les humains sur un chemin particulier ou les obligent à l’emprunter. Si seulement cinq personnes veulent écouter, vivre, tourner leur visage vers l’éternité, cela suffit. Comme je l’ai dit, je n’ai qu’un seul but, libérer l’homme, lui donner l’impulsion pour qu’il se libère lui-même.

30 commentaires:

vincent a dit…

Certes de là où il parle c’est vrai, mais combien d’entre nous on emprunté des chemins, tout ça pour après épuisement de ce chemin « voir » que le chemin, le cheminement et celui qui chemine sont toujours là, nous-même ! Il ne faut pas oublier que Krishnamurti lui –même jusqu’à la rupture d’avec l’ordre dont il était censé devenir le messie, a été bercé par les enseignements et les pratiques de la société théosophique.
Il me semble que chaque conscience s’offre ce qu’il lui est nécessaire pour se révéler à elle-même. Pour certain ce sera la voie progressive selon leur compréhension et d’autres la voie « directe, abrupte » d’esprit à esprit à travers des rencontres marquantes où le mental se tait et l’espace d’un instant est vu que nous sommes ce pays sans chemins ! pour d’autres, les deux approches vont être complémentaires. En réalité les choses se font selon notre courant et nous amène à sa maniéré à ce que nous sommes, et avons toujours été.

Sugus a dit…

"La vérité est un pays sans chemins. Il n’existe pas de sentier qui y conduise, ni de religion ni de secte."

"La vérité est un pays sans chemins." Le seul chemin qui y conduise : le chemin sans chemin.

"Tel est mon point de vue que je défends absolument et inconditionnellement."

Amen ;-)

Patrice a dit…

Oui, merci Vincent.
Et comme le dit Bernard : "Tout participe de notre recherche, même le mental...".

Anonyme a dit…

Pour que l'image soit moins pourrie, il faudrait pe transférer en taille d'origine celle-ci :
http://images.tribe.net/tribe/upload/photo/556/9b4/5569b4fc-236f-4955-90df-ef5909c7cfbb

J'ai l'impression que la pixalisation de l'image est du à un redimensionnement auto qui fait un zoom sur une image trop petite au départ.

Anonyme a dit…

Réponse à Vincent.

Effectivement, K a été récupéré après une vision de je ne sais plus qui pour être le nouveau messie...
Son frère aussi je crois, il est mort jeune, K en fait référence dont ses livres pour expliquer que l'on s'apitoie que sur soit même lors d'un décès.

Sans cela, se serait-il éveillé ?

Enfin plutôt il y aurait t'il eu éveil ?

Ce qui me gêne, c'est qu'en fait nous parlons d'éveil, sans savoir ce que sait...

Cet aprem je relisais Jeff Foster, et selon lui nous sommes déjà libre, et nous ne pouvons trouver ce qui n'a jamais été perdu.

Il dit que ce n'est pas compréhensible par le mental, et que vouloir comprendre c'est croire qu'il y a quelque chose en plus que ce qui est.

Il semblerait que le pb c'est de croire qu'il y en ait un :)

Ensuite pour ce que dit K, il n'y aurait pas de chemin... oui si tout est déjà là ça parait logique.
Cela me rappel la voie de la non-voie.

Il me semble que tant que l'on cherche on n'atteint pas l'objectif qui semble être qu'il n'y a pas d'objectif à atteindre.
Ou le but de la vie est la vie elle même.
Ou il n'y a pas de but.

Alors qu'est ce que je fou là, à écrire tout cela ?

Je ne sais pas.
C'est pe la seule chose dont je suis sure.

Mais j'ai un doute :)

Patrice a dit…

Ok, je lui redonne sa taille d'origine. Veuillez alors cliquer sur l'image pour la voir en grand.

Anonyme a dit…

"La vérité est un pays sans chemins. Il n’existe pas de sentier qui y conduise"

Cela me rappel l'histoire du type qui cherche ses lunettes qui sont sur son nez.

Pour trouver ses lunettes pas besoin de se déplacer, mais juste être Aware, comme dirait JCVD qui je l'espère s'éveillera prochainement devenant pe le premier acteur Advaitin :)
Encore plus aware avec les supers pouvoirs de O sensei (fondateur de l'aikido ayant atteint le satori).

PS : Je simplifie car il semblerait que dire atteindre le satori (éveil ou aperçu d'éveil) est un non sens, c'est le sujet du message de K si j'ai bien compris.

Anonyme a dit…

Merci Vincent pour la modif de l'image.

C'est mon coté perfectionniste qui m'a poussé à faire cette remarque.

D'ailleurs on peut se demander si être perfectionniste est un obstacle ou une aide pour se libérer de l'illusion du moi acteur et au centre du monde.

Pe dans un premier temps une aide, cad voir que quelque chose ne tourne pas rond puis chercher une solution avec le mental, puis voir la futilité de la recherhe...

Je ne sais pas, quoiqu'il en soit je vous conseil tous la lecture du livre " la vie sans centre", car c'est un peu l'histoire de nous tous ici, l'histoire d'un mec qui chercher à atteindre l'illumination permanente, qui lit un max de bouquin (c'est là que s'arrête la ressemblance), puis qui cesse toute recherche.

En gros j'ai l'impression que souvent il y a trois étapes :

1 prendre conscience qu'il y a un truc qui cloche... une illusion quelque part

2 chercher la réponse dans les livres de non-dualité, et pe avant Bouddhisme etc...

3 Cesser toute recherche, et voir le super truc que l'on a pas pigé, qui est pe qu'il y a rien a piger etc... j'en sais rien étant à l'étape 2 comme vous tous il me semble.

Enfin j'ai lu ici même le cas d'une personne se dés identifiant sans lire de bouquin sur l'éveil, sans rechercher l'éveil... ct intéressant.

PS : test

Anonyme a dit…


Je trouve l'image très belle, l'éclairage me fit croire que ct une peinture,la position verticale de K est parfaite, pile poile dans l'alignement de l'arbre.

Anonyme a dit…

Lire des enseignements, savoir que "cela" existe, participe de notre mise en marche - sans trajet - indispensable pour aller de soi à Soi.
Chercher, oui, se mettre en situation d'être aidé, dans une attitude humble, ouvre les vannes de la compréhension profonde.
Ensuite, un jour .... il n'y a plus que le silence, dans un espace totalement ouvert et libre.

Nicole.

Anonyme a dit…

K., dans de ses bouquins m'a permis de comprendre pourquoi je veux atteindre l'eveil . L'éveil est un moyen pour moi de devenir un surhomme , de sastisfaire mon égo .Et puis accidentellement on comprend certaines choses sans trop savoir ce que c'est .
Pour être franc , je suis à l'étape deux que décrit anonyme . Je n'arrive pas abandonner . D'ailleurs que faut 'il abandonner ? Pourquoi ne devrais je pas écouter ce désir de possession , de puissance qui est en moi ? C 'est parfois tellement agréable .
Mais cele me cause surtout d'horribles souffrances car je ne suis pas comme "je devrais être" . L'éveil est pour moi un espoir de mettre fin à cette souffrance , une souffrance dont je suis à l'origine . Et donc de sastifaire mon égo .
Mais avec le temps je sens bien que quelque chose cloche .

Thibault

Anonyme a dit…

Merci Thibault pour ta lucidité je me reconnais dans ce que tu dis comme beaucoup certainement.
C'est peut être reconnaitre simplement, ce qui est, comme tu l'a fais...pas jtrs évident car il y a pas mal de conditionnements qui font que nous ne souhaitons pas vraiment voir les choses telles qu'elles sont.
Alors,la question pourrait être: Le voulons nous vraiment?? en suivant une approche progressive.

Nicolas

Anonyme a dit…

Bonjour,

Celui qui m'a fait découvrir ce forum m'a donné ce lien :
Fichier PDF

Cela pourrait intéresser certains d'entre vous, voir être mis en ligne par Patrice.

Anonyme a dit…

Réponse à Thibault
"L'éveil est un moyen pour moi de devenir un surhomme , de satisfaire mon égo"

J'ai aussi remarqué cela, vouloir être au dessus, en fait vouloir un super ego et non vouloir s'en défaire.

Mais j'ai l'impression que quelque chose cloche ds ce que je viens de dire.

En effet vouloir se défaire de l'ego est un non sens je pense.

Car l'ego et le vouloir c'est la même chose.

Ou vouloir se défaire de l'ego est l'expression de l'insatisfaction ou le refus de se qui est et donc vouloir se défaire de l'ego est l'empêchement comme tout refus de ce qui est.

Ensuite on peut se demander qui refuse ?

Personne ?
OU réaction de refus conditionnée, comme c'est expliqué dans le liens PDF plus haut ?

En fait j'ai l'impression parfois que... je ne sais plus ce que je voulais dire... bizarre je suis resté un moment sans pouvoir écrire... comme si je sentais que ce n'était pas la peine, comme s'il fallait que je fasse un effort surhumain pour continuer à écrire, marrant :).

Anonyme a dit…

Réponse à Nicolas

"Alors,la question pourrait être: Le voulons nous vraiment? en suivant une approche progressive."

Effectivement une démarche progressive n'est ce pas une façon de repousser à demain ce que l'on peut faire maintenant ?

Mais la question peut engendrer de la culpabilité, du genre oui je suis nul, j'ai pas assez la niaque pour m'éveiller etc...

Mais surtout ce qui me gêne c'est le mot vouloir.

Le veut t'on vraiment ?
Il me semble que deux mots sont antagonistes dans cette phrase :
veut et vraiment

Car vouloir est du domaine du relatif (et vraiment de l'absolu), qu'est ce que c'est en fait, est-ce l'essence de l'ego, son moteur ou l'ego lui même ?

Quand je dis je veux, c'est qu'il y a vouloir, ou expression égotique d'attirance?

Et je ne veux pas, expression egotique de répulsion ?

J'ai l'impression que l'on bascule tjs entre je veux et je veux pas.

A moins que non... en fait le je veux n'est pe qu'un je ne veux pas, cad tjs une opposition de ce qui est.

Par exemple je veux être aimé serait la traduction de j'ai peur de ne pas être aimé qui elle même est la croyance que je dois être aimé, qui elle même est un vouloir plus, et le vouloir plus est le refus de ce qui est.

Ainsi le vouloir être aimé et le refus de ce qui est, à la base ce n'est donc pas un vouloir vers, mais un non-vouloir de maintenant.

Ainsi tout vouloir ne serait qu'un refus.

Toute croyance ne serait qu'un refus de maintenant, de ça.

Alors entre nous chercheurs d'éveil et ceux qui s'en foutent, ou est la différence ?

Nous avons tous nos croyances limitantes, notre refus de maintenant, comme cela est étrange, enfin cela me laisse un étrange sentiment, amusant...

Ha oui pe que en fait nous ici sur ce forum, à la différence de Mr tout le monde, nous refusons ce qui est en voulant nous éveiller...

C'est quand même bizarre que l'ego autorise ceci... je me souviens ce que je voulais dire avant.

J'ai l'impression que parfois, encore oublié, c délire :)

Pas grave.

Comment l'égo peut t'il laisser l'espoir de mourir ?

Cela me revient, l'ego semble avoir certaines caractéristique du corps.

Par exemple, prenez un bébé, donc un être pas trop conditionné, balancez le dans une rivière, son corps va automatiquement faire en sorte de couper sa respiration puis nager.
C'est l'instinct de survis.

L'ego il me semble, fait pareil, pour survivre il laisse croire que l'on va s'éveiller, plus tard, pas maintenant, pas con l'ego, très rusé l'ego.

Mais qui écrit ça, n'étant pas éveillé, mon ego ? :)

C'est étrange tout ceci.
En fait je crois que c'est un pb de recul, genre un éveillé verrait qu'il y a personne qui écrit ce que j'écris, s'étant lui même désidentifié il ne partage plus la folie collective qui consiste à croire que nous sommes des personnes (croyance perso, pas vérifié).

Mais moi, ba moi je crois qu'il y a une sorte d'esprit ds ma tête aux commande de ce corps...

Malgrès la tonne de bouquin sur l'éveil que j'ai lu...

N'ais je pas tout simplement changer de croyance ?

Cad que maintenant je me dis que j'ai l'illusion du moi.

Et alors... si l'éveil ne peut venir de moi par définitions l'éveil étant le non-moi qui ou qu'est ce qui peut l'engendrer ?

Pas moi, ok, un sage ?

En fait je crois que je ne veux vraiment pas m'éveiller :)

J'aime bien mon petit moi, mais petites habitudes, ma petite vie tranquille... pe même que ce sont tous ces bouquins qui font paradoxalement que je ne veux pas m'éveiller étant pe plus cool qu'avant (cad amintenant mon ego est pe plus souple, moins chiant), comprenant mieux comment je fonctionne notamment grâce à Krishnamurti.

Et alors ?

Pas grave, je reste dans l'illusion du moi, et c'est pas moi cad l'illusion qui va m'en sortir, et sortir de l'illusion n'est-ce pas illusoire ?

Voir l'illusion n'est-ce pas ce désillusionner ?
Donc un voir sans personne au commande, je m'exprime mal, désolé je ne suis qu'un rêveur...
Je devrais dire juste un Voir du mécanisme de l'ego.

Cela me rappel ce que disait K, quand il disait qu'il fallait voir tout d'un coup, et non pas illusions par illusions...

Enfin bon finalement peu importe j'y pige pas grand chose je dois l'avouer, il me semble que j'ai compris quand même un truc qui peut paraitre hors sujet, c'est que l'aikido n'est pas de l'aikido mais des techniques, que son fondateur avait un truc de spécial (le truc que nous cherchons tous ici), qu'il exprimait la spontanéité absolu, qu'il était présent au présent.
C'est d'ailleur la façon dont il résumait le secret de l'aikido (voie de l'harmonie avec l'énergie vitale)

" Le secret de l'Aïki est tout simple, il suffit d'être présent au présent "

(aiki peut être traduit par harmonie avec la vie, ce qu'il semble que nous cherchons tous ici).

Et je ne peux m'empêcher de vous donner quelques autres des citations de Morihei Ueshiba (fondateur de l'aïkido) et qui vous le comprendrez est raccord avec ce forum :

" Je suis le vide moi-même "

" Celui qui n'est possédé par rien, possède tout "

"Insuffisante est la construction d'oratoires et de temples. Faites de vous de vivantes images de Bouddha."

et une dernière :

" Ne comprenez-vous pas que vous devenez invincible dans tous les domaines si vous laissez agir le ki à votre place "

Vous l'aurez compris il était éveillé, même si parlé de personne éveillé est un non sens, disons alors qu'il y avait eut désidentification, ou perte de la croyance du moi.

Et ce que l'on nome aïkido aujourd'hui n'étant plus les mouvement d'un éveillé, ce n'est plus de l'aïkido.

Fin de la parenthèse mais ça me tenait à cœur ayant pratiqué de nombreuses année ce pseudo aïkido, je voulais vous faire partager cela, en espérant que ce sera utile.

Anonyme a dit…

Tu réfléchis trop ^^ . Pour ma part je me contente d'observer . J'ai au moins compris quelques trucs : pour comprendre il ne faut pas faire des raisonnement de type mathématique , ect .. Il faut faire le silence dans sa tête et "penser" sans penser .
Il y a quelques mois j'étais dans mon lit , c'était la nuit . Puis soudain j'ai compris que "tout était parfait , que je suis et que j'avais toujours été parfait . Pourquoi vouloir être autrement !?."
Cette compréhension n'a duré que quelques secondes . Depuis j'ai tout oublié .
Je vais vous raconter une partie de mon histoire . Mon égo est surdimensionné et il ne correspond pas à la réalité .
On me considérait comme brillant jusqu'à que l'on se rende compte que j'étais malentendant . Par la suite je me suis rendu compte que j'étais une personne d'inteligence moyenne et non pas un surdoué comme je le croyais .
Quelle déception ! Au début je compensais en faisant des rêves ou j'étais l'équivalent d'un Dieu . Je mentais pas mal aussi (sur mes notes , mon qi ; ect ..) .
Mais on a beau se mentir , la réalité ne changera pas . Quand j'ai commencé à m'en rendre compte j'ai essayé au début d'atteindre l'éveil pour devenir quelqu'un de supérieur puis ensuite surtout pour atténuer l'énorme souffrance causé par ce que je suis .
Comme vous pouvez le pensez , je n'ai pas d'échappatoire . Je pense que je cause ma propre souffrance , qu'elle vient de moi .
Actuellement j'ai laissé tombé les livres (pas completement ) car j 'ai compris leurs limites . Ce sont des pannaux indicateurs mais c 'est à nous de prendre le chemin .
Je crois que je ne suis très loin , une intuition profonde .

Anonyme a dit…

Le commentaire précédent est de moi , Thibault ^^

vincent a dit…

Pourquoi compliqué ce qui est simple……cette force, cette énergie qui a produit le corps se charge bien de lui. Cette Source où ce par quoi et en quoi tout à lieu « est » ce par quoi tout cela à lieu……à quoi bon faire de l’ego un problème, il suffit de le voir « Cela est vision » attention, vigilance, compréhension. Il n’y a pas là « quelqu’un qui comprenne » seulement compréhension-vision » ! comme disait Ramana « nous imposons nous même par notre croyance en l’ego des limites à notre nature véritable, et ensuite nous entreprenons une sadhana pour transcender ces limites inexistantes.. »
Habitons tout simplement le sentiment « je suis » habitons la « vison-attention » et la compréhension prend place d’elle –même sans une « entité qui est là pour comprendre » !
Où est le problème si nous n’en faisons pas un, si nous cessons de croire en un « je » qui se saisit de tout cela en tant qu’acteur……………….laissons le « jeu de la conscience avoir lieu de lui-même » sans « penser » en faire quelque chose, cette conscience énergie se trouve et se comprend elle-même dans « la présence » c’est tout.

David a dit…

Ce post plus bas est je trouve trés intéressant par rapport à la question...
http://eveilimpersonnel.blogspot.com/2008/11/ce-retournement-de-lesprit-vers.html

En fait personne ne peut être éveillé (intellectuellement cela me parait clair).

David a dit…

Très intéressant le pdf !

Dans blogger il y a possibilité de faire un export pour une sauvegarde ! faites là de tps en tps celà serait dommage de tout perdre s'il y a un pépin sur les serveurs bloggers ! (C'est mon ego qui parle :-))

Anonyme a dit…

Réponse à Thibault

Oui tu as raison, je réfléchis trop, mais si je m'oppose à ne pas réfléchir ce serait le fruit d'un effort... dilemmes :)

Ton expérience est intéressante.
Une fois il m'est arrivé quelque chose d'étonnant, je ne suis réveillé une nuit, mais pas comme d'habitude, c'est comme si je voyais mon corps avec du recul, mais le corps était plus petit, et la respiration se faisait totalement dans tout le corps sans aucune résistance, ct très agréable, puis l'ancienne habitude est revenue, ct comme si l'ego ne s'était pas réveillé ou un truc comme ça.

Anonyme a dit…

Réponse à Vincent.

Je suis d'accord avec ce que tu dis, je pense que le pb c'est de nager à contre sens du courant de la vie.

Mais je m'y oppose pourtant bien souvent.
C'est probablement ce qui entraine la fatigue que je ressent depuis pas mal de temps.

Mais pe est t'il nécessaire d'aller au bout du processus de la connerie parfois pour finir par s'en libérer.

Anonyme a dit…

Réponse à David :

Concernant le lien sur Baselkar, j'avais écrit en commentaire " je le trouve aussi très intéressant et plus particulièrement ce passage : " C’est exact. Oui. Donc quand la quête disparaît, le chercheur “moi” disparaît aussi."

Il semble que la recherche soit l'obstacle, mais nécessaire dans un premier temps (enfin dans certains cas...)"

Mais ce qui me pose pb c'est quand il dit de se tourner vers l'intérieur... d'autre prétendent qu'il n'y a ni intérieur ni extérieur...

Si pas intérieur il s'agit d'écouter sa respiration je vois, sinon je ne vois pas ce qu'il veut dire.

Philippe a dit…

Proposition

Bonjour,
En plus de l'idée de David de faire une sauvegarde de ce Blog, que penseriez-vous de créer un forum de discutions "éveil impersonnel" ?

Car il n'est pas tjs aisé de discuter entre nous comme nous le faisons en détournant le rôle des commentaires.

Si oui, je peux chercher un moyen gratuit pour créer un forum de discution, qui serait tjs lié à ce blog.

Patrice a dit…

Merci Philippe.
Je n'aurais pas le temps de m'en occuper. De plus, il existe déjà de nombreux sites, blog ou forum d'échanges sur ce sujet, et je ne tiens pas à me lancer dans cette aventure, ni participer à des échanges sans fin qui me semblent, parfois, entretenir plus de confusion que de clarté (que personne ne se sentent visés pour autant :-)
J'ai bien fait une sauvegarde du blog (mais je ne connais pas le format .xml, ni ne sait quoi en faire ?!).

vincent a dit…

Tout à fait d’accord avec tes propos Patrice, car ce blog à l’avantage d’offrir la plupart des textes riches et variés sur l’éveil impersonnel tout en laissant le loisir d’un échange épisodique intéressant. C’est assez juste et vérifiable que parfois les échanges sans fin participe parfois à plus de confusion que de clarté…..mais cela n’implique que moi dans le respect des autres !

Philippe a dit…

Réponse à Patrice et Vincent

C'est possible en effet que cela puisse engendrer plus de confusion qu'autre chose, je pense que cela dépend des personnes et notamment si l'on ressent le besoin de s'exprimer et de confronter ses idées ou non et selon le niveau de son parcours pe.

Cependant je trouve les échanges avec ceux qui suivent une même voie intéressant, car les remarques de chacun depuis leurs diversités d'origine peut ouvrir de nouveaux horizons, cad permettre de voire quelque chose différemment.

Je trouve les textes présent ici très intéressant, mais l'avantage d'un forum est l'interactivité entre des personnes d'un niveau spirituel proche, car parfois la distance de compréhension entre ceux qui ont écrit ces textes et nous est telle, que cela peut créer un découragement ou une idée d'inaccessibilité.

Dans l'hypothèse où je créerais un forum sur la recherche de l'éveil et m'en m'occupe entièrement, est-ce que cela ne vous poserait pas de pb, que j'invite de temps en temps ceux qui le veulent à discuter plus amplement d'un thème sur mon forum (pe ds quelques mois ou sem) ?

Anonyme a dit…

Réponse à Patrice

Concernant votre .xml qui semble être votre sauvegarde, en tant qu'administrateur vous devriez avoir un lien "restaurer" ou "importer" ou un truc ds le même genre puis un parcourir pour faire une restauration à partir de votre sauvegarde en .xml ( à ne faire qu'en cas de gros pb).

vincent a dit…

Cher Philippe
« Dans l'hypothèse où je créerais un forum sur la recherche de l'éveil et m'en m'occupe entièrement, est-ce que cela ne vous poserait pas de pb, que j'invite de temps en temps ceux qui le veulent à discuter plus amplement d'un thème sur mon forum (pe ds quelques mois ou sem) ? »
R: - chacun s’offre ce qui lui semble bon sur ce parcours et je comprend ton désir d’échanger.
Pour ce que j’ai dit, plus haut cela ne concerne que moi et ton désir de créer un forum, ne me pose aucun problème…….d’ailleurs en quoi serai-ce un problème ? Fais ce que tu as à faire ce qui te semble juste et bien pour toi c’est la meilleure des réponses en ce qui te concerne.
Amitiès vincent….

Philippe a dit…

Réponse à Vincent:

Ok, bien reçu.