dimanche 17 février 2008

• La merveille sans borne d’être simplement ceci - Tony Parsons

La merveille sans borne d’être simplement ceci

Tony Parsons

Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout.

Il n’est pas d’autre. Il est donc être ceci même et jusque dans la recherche de ceci… la quête de la paix de l’esprit, de la complétude, du bonheur ou de quoi que ce soit d’autre censé résoudre cette agitation, ce désir lancinant…

Et ceci est tout ce qui est, même au sein de la lutte pour tenter d’ordonner les choses, pour amasser des concepts chargés de sens, tournant une fois de plus la page en quête de mots supplémentaires, une fois de plus sans entendre ce qu’ils murmurent.

Comment l’espace pourrait-il être pris dans les mailles d’un filet ? Et que pourrait être ce qui aurait besoin de retrouver ce qui n’a jamais été perdu ? Qu’est-ce qu’essayer d’échapper à être ceci ? Retournez aussi vite que vous le pouvez à ce que vous croyez pouvoir savoir et faire… découvrir votre nature véritable, ouvrir votre cœur, demeurer conscient ou tuer l’ego, et ceci demeurera encore tout ce qui est… vous, vous évertuant à trouver une place que vous pourriez nommer votre demeure.

Être ne peut être possédé, enseigné, ou même évalué… c’est merveilleusement inutile, ce n’est pas ce que vous croyez vouloir. Être ceci ne vous rendra pas heureux ou spécial, pas plus que ce ne fera marcher votre vie.

Et cependant c’est la liberté sans prix au delà de toute mesure. Beaucoup rencontrerons ce message et retournerons à la fascination de l’entreprise personnelle. Mais il peut y avoir une résonance, une reconnaissance… et soudain le mythe de la séparation s’effondre et tout ce qu’il y a est la merveille sans borne d’être simplement ceci.

Tony Parsons – janvier 2008

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Tony Parsons est le réel "deal" en matière spirituelle(si tant est que ce mot ait un sens)...d'une clarté sans compromis,il balaye toutes les idées érronées,et le chercheur pourrait se retrouver avec...rien;car il s'agit ni plus ni moins de mort,la mort du rêve de la séparation,la mort de cette entité imaginaire,de celui qui cherche...mais la mort est aussi pleinement la vie,elle n'en est en fait pas séparée ,comme le vide n'est pas séparé de tout ce qui est...ce message est un message dénué de tout espoir,et de cette absence totale d'espoir,quelque chose d'autre peut émerger,indescriptible..."nothing being everything"...

lilou a dit…

Vivre..
Juste être là .

Acouphene a dit…

je suis en train de finir la lecture de "tout ce qui est" et cela m'a donné un goût accru de vivre... Il n'y a personne pour goûter, la vie se gôute elle-même !

Anonyme a dit…

Ne pas avoir d'image, ne pas avoir de référence, se fondre à chaque instant dans ce qui est, disparaitre...Seule la vie qui est.